La graphicatie: reconnaître les compétences visuelles

                                  
#170120223 / gettyimages.com

Un nouveau champ de compétences commence à être non seulement reconnu mais de plus en plus mis en valeur: la graphicatie. Voyons ce qui se cache derrière ce nouveau concept.

Littératie et numératie

Pour apprécier les systèmes éducatifs de ses pays membres, l'OCDE s’intéresse essentiellement à leurs résultats en numératie et en littératie.

Selon l'OCDE, la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite en vue d’atteindre des buts personnels, d'étendre ses connaissances et ses capacités. »
La numératie, quant à elle, désigne la capacité de comprendre les mathématiques et d’en faire un usage efficace dans la vie de tous les jours.

Reconnaître les compétences numériques

Aujourd’hui on parle aussi de littératie numérique. En modifiant légèrement la définition de l’OCDE, il devient tout à fait cohérent de définir la littératie numérique comme : « L’aptitude à comprendre et à utiliser les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC)  en vue d’atteindre des buts personnels, d’étendre ses connaissances et ses capacités. »

La graphicatie : reconnaître les compétences en pensée visuelle

La graphicatie est l'aptitude à comprendre et à présenter l'information sous forme de croquis, de photographies, de diagrammes, de cartes, de plans et de graphiques (Source: F. Aldrich & L. Sheppard. Graphicacy: the fourth R? Primary Science Review, 64, 8 - 11, 2000).

Sur un plan historique, la graphicatie précède la littératie et la numératie. Les premiers dessins datent de plus de 40.000 ans et c'est un juste retour des choses d'assister de nos jours à la reconnaissance de la graphicatie. Mais pourquoi en parle-t-on aujourd’hui ?

                              

Une compétence clé au XXIème siècle

Dans un monde de plus en plus complexe et saturé d'informations, posséder une vision globale, savoir clarifier et  donner du sens à l'information est essentiel pour atteindre nos buts.

La graphicatie va aider à simplifier, mieux comprendre et mieux communiquer l'information complexe en s’appuyant sur des schémas, croquis, structures, cartes et images.  C’est ainsi que les infographies, mindmaps, diagrammes, cartes et croquis se multiplient dans les journaux, sur internet, dans les salles de classe, pendant les sessions de brainstorming, ...

Le "data-journalisme", par exemple, est aujourd'hui une tendance forte dans le journalisme. Il consiste à utiliser la visualisation (graphiques, infographies, cartes...) pour aider les lecteurs à comprendre des données complexes.

De nouvelles pratiques de pensée visuelle se développent partout dans le monde: le mind mapping , le sketchnoting, le management visuel, la facilitation graphique,.... toutes liées à la graphicatie.

Nous avons à faire à la remise en valeur d'un champ de compétences essentiel. Avec l’explosion numérique, l’information visuelle, la pensée iconique se retrouvent dans l'utilisation des tablettes, smartphones et des logiciels de plus en plus visuels. La photo et la vidéo dominent les réseaux sociaux. 

En conclusion

En parallèle avec  la montée de la  littératie numérique, la graphicatie touche tous les secteurs de la société, depuis l’école jusqu’à l’entreprise.
Que ce soit pour apprendre, enseigner, communiquer, travailler en équipe, les  compétences de la graphicatie sont concrètes et très nombreuses.

La maîtrise de la graphicatie va être de plus en plus nécessaire dans un monde où l'information visuelle explose et où les données numériques sont exponentielles et destructurées. Il faut d’ores et déjà en tenir compte et la cultiver si nous voulons prendre le virage du changement.

Pour aller plus loin voici quelques liens utiles :

  • Les ateliers de Visual Mapping à Paris proposent d'explorer et de pratiquer la graphicatie: mind mapping, sketchnoting, pictogrammes, etc...




Aucun commentaire: