Une étude met en évidence les bénéfices des cartes mentales


Une étude intitulée "Influence des cartes mentales sur la forme d'être et de penser" a été publiée dans le numéro de février de la Revue Ibéro-Américaine d'Éducation. Elle est le fruit de la collaboration de plusieurs professeurs du Département de Sciences de l'Éducation de l'Université de Cordoue en Espagne.

L'approche de cette étude ("une nouvelle approche de l'apprentissage") se base sur les travaux d' Howard Gardner publiés dans son ouvrage "Cinq formes d'intelligence pour mieux affronter le futur". L'étude s'appuie également, sur les travaux d'Edward Tufte qui a démontré le rôle de la visualisation dans l'interiorisation de l'information, sur les travaux de Roger Sperry dans le domaine des préférences cérébrales et sur le cerveau triunique d'après Paul McLean.

"La qualité la plus appréciée du XXIème siècle sera l'esprit de synthèse" disait  Murray Gell-Man, Nobel de Physique 1969.
Les 5 formes d'intelligence pour mieux affronter le futur, formulée par Howard Gardner, et qui ont contribué à l'approche de cette étude sont :
  • L’esprit discipliné
  • L’esprit de synthèse
  • L’esprit créatif
  • L’esprit respectueux
  • L’esprit éthique

Objectifs et méthode

L'objectif de cette étude était de mesurer l'impact des cartes mentales sur l'apprentissage des étudiants en Sciences de l'Éducation de l'Université de Cordoue. La recherche, qui a utilisé des méthodes homologuées d'analyse des résultats, a porté sur un collectif de 140 étudiants de 2006 à 2008. Aucun des étudiants n'avait connu auparavant la technique des cartes mentales. Plus de 1200 cartes individuelles et 125 cartes en équipe ont été réalisées par ce collectif pendant l'étude.

Conclusions

Selon cette étude les cartes mentales améliorent principalement deux domaines : les capacités cognitives et les compétences sociales. Entre las capacités cognitives améliorées par l'usage des cartes mentales, les auteurs soulignent la compréhension, l'organisation de l'information et la capacité de réflexion.
Sur le plan des compétences sociales, l'étude souligne l'impact positif sur l'éstime de soi, ainsi que la socialisation des connaissance, la construction d'une représentation structurée et partagée des savoirs.
Enregistrer un commentaire