La connaissance de la connaissance : un ouvrage essentiel d’Edgard Morin

Cela fait maintenant plusieurs mois que je m’intéresse au concept de simplexité car je pense qu’il contribue à expliquer le comment et le pourquoi de la carte heuristique (voir mon billet sur la question). 
Cette recherche me conduit à explorer les notions de complexité et de simplicité. Aujourd’hui, je voudrais vous parler de certains éléments présentés par le philosophe et sociologue Edgard Morin  dans un de ces ouvrages intitulé La Connaissance de la connaissance, tome 3 de La Méthode, qui sont particulièrement utiles au concept de simplexité et à l’approche de carte heuristique. 

Edgard Morin  La méthode, tome 4
cliquer sur l'image pour accéder à sa version originale
 
La dialogique

Ce concept a été forgé par Edgar Morin pour exprimer la fusion en une unité complexe de deux ou plusieurs logiques différentes, voire contraires. La dialogique apporte une lumière sur la simplexité. Bien qu’opposés la simplicité et la complexité peuvent aussi coopérer sans éradiquer les différences et la diversité. C’est que nous essayons de faire en représentant des situations complexes sous forme de carte heuristique.

L’unidualité hémisphérique 

L’aptitude à faire usage des deux hémisphères du cerveau est au cœur de l’approche mind mapping. Selon Edgard Morin, les deux hémisphères font preuves d’unidualité : ils sont à la fois différents et identiques. Ils fonctionnent avec des relations non seulement de stimulation mais d’inhibition réciproque. La connaissance complexe nécessite le dialogue en boucle ininterrompue des aptitudes complémentaires propres à chaque hémisphère. « Le maintien d’un antagonisme au sein d’une complémentarité est une condition de fécondité en matière de complexité ».

L’Art de l’intelligence

« Comme tout art, il ne saurait obéir à des recettes ou programmes de réalisation (…) mais doit combiner diverses qualités ». Edgard Morin liste alors quinze qualités constituantes de l’intelligence humaine.
Nous en avons retenu cinq pour leur proximité avec l’approche de la carte heuristique:

- L’aptitude à hiérarchiser l’important et le secondaire, à sélectionner le significatif et à éliminer le non-pertinent ou l’inutile

- L’aptitude à combiner la simplification d’un problème et le respect de sa complexité (en tenant compte des diversités)

- L’aptitude à utiliser le hasard pour faire des découvertes, la sérendipité - L’aptitude sherlock-holmésienne à reconstituer un phénomène à partir de traces ou d’indices fragmentaires

- L’aptitude à utiliser la mémoire, l’expérience et l’imagination.

Je ne saurais que vous recommander la lecture de cet ouvrage si vous souhaitez approfondir votre compréhension de la carte heuristique, de la simplexité et des possibilités cognitives du cerveau.

Comme mot de la fin, voici une citation signée Edgard Morin, que m'a fait parvenir mon ami et praticien éclairé de la carte heuristique Mohamed Rusi Hasani :

Le principe de simplicité impose de disjoindre et de réduire. Le principe de complexité enjoint de relier, tout en distinguant.
Enregistrer un commentaire