À la découverte du Webbing


Vous avez peut-être déjà entendu parler du "webbing", appelé aussi "clustering" ou "carte à bulles"? Nous allons découvrir cette technique à la fois proche et différente du mind mapping.


Attention, il ne s'agit pas d'une technique dérivée du mind mapping. Les premières utilisations connues du webbing remontent au 18ème siècle comme le montre la carte ci-dessous, datant de 1741 et qui parle de mythologie.


cliquer sur la photo pour agrandir


Cette technique consiste à inscrire des mots clés ou des phrases courtes dans des bulles connectées entre-elles autour d'un centre.

Pas, ou très peu de couleurs ni de dessins. L'outil se veut simple, il permet d'organiser rapidement des idées pour obtenir un résultat visuel et synthétique.


À l'origine, cette technique n'est pas été proposée par Tony Buzan, principal théoricien du mind mapping. C'est l'universtaire américaine Gabriele Rico qui en fait le centre de sa thèse doctorale à Stanford en 1976, puis de son ouvrage "Writing the Natural Way: Using Right-Brain Techniques to Release Your Expressive Powers" publié en 1983.

Le Webbing fait partie des techniques vues dans le module A des ateliers de Visual Mapping qui se tiennent régulièrement à Paris.





Un outil utilisé récemment pour favoriser l'innovation culinaire


Plus récemment, en Espagne, le fameux restaurant "El Bulli" a mis en oeuvre le Webbing pour stimuler l'innovation et l'échange d'idées. Pendant plusieurs années, le chef Ferran Adriá et le designer Luki Hubber développent des cartes à bulle, dans une approche à la fois collaborative et ludique, avec le personnel du restaurant. Ils créent un grand nombre de carte sur des saveurs, des nouvelles recettes...

En résulte la méthode "Manual Thinking"où les bulles sont matérialisées par des autocollants repositionnables que l'on place sur une grande carte, au format et à l'aspect d'une carte routière. 

Voici ci-dessous une carte que j'ai construite avec cette méthode:


Cliquer sur l'image pour agrandir

Finalement, le Webbing ou Carte à bulles est un outil intuitif, moins contraignant que le mind mapping mais aussi plus pauvre dans son rendu visuel.
Il est utilisable par le plus grand nombre dans de multiples situations: brainstorming, prise de note, réunion, travail en équipe, éducation...
C'est une manière simple de représenter les idées de façon non-linéaire et divergente. En fait, une étape utile pour accéder ensuite et avec aisance à des outils plus complexes comme le mind mapping ou la carte conceptuelle.


Une  complémentarité avec le mind mapping:

L'intérêt du Webbing n'a pas échappé au fameux Tony Buzan qui a inclus un module "Fast Capture". Celui-ci permet de créer un Webbing pour saisir rapidement des idées, dans la version 9 du logiciel de Buzan  iMindMap, commme le montre l'illustration ci-dessous. Les cartes à bulles réalisées pourront devenir ensuite de véritables cartes heuristiques par un simple click. C'est bien tout l'intérêt du Webbing: saisir et connecter rapidement des idées avec un minimum de contrainte tout en structurant les informations.

  

Pour aller plus loin:

Aucun commentaire: