À propos du langage iconique


Comme l'indique la carte conceptuelle ci-dessous, le langage iconique est une expression visuelle, excluant les mots et représentant ce qu'il désigne par des signes tels que des pictogrammes ou encore des symboles. 

Cliquer sur la carte pour l'agrandir
 Ce langage précède l'écriture. Le cerveau humain vient de passer près de 40.000 ans à l' utiliser, moins de 3000 ans à utiliser l'écriture et un peu plus de 500 ans avec la typographie. Autant dire que l'interprétation de  l'information iconique est ancrée dans nos habitudes cognitives.  Il y a  aujourd'hui un fort développement du langage iconique dans la vie quotidienne: transports (signalétique), informatique, smartphones.... 

L'information iconique permet une grande accessibilité, même ceux qui ont une faible compétence linguistique sont à même d'interpréter les pictogrammes et les symboles. C'est pourquoi, au Moyen Âge, l'Église a fortement utilisé ce type de communication pour s'adresser à un public très largement analphabète.  En s'appuyant sur la reconnaissance des pictogrammes affichés, des enfants font usage de dispositifs électroniques, avant même de savoir lire.
Carte heuristique sur les pictogrammes des dernier J.O
Dans des situations qui requièrent des prises de décision rapide, l'information iconique est supérieure à l'information écrite par sa vitesse de traitement.  La globalisation favorise le langage iconique, très utile pour les voyages, les transports, etc... Des entreprises présentes dans plusieurs pays ont ainsi développé ses dernières années des symboles pour communiquer en interne. Pour chaque Jeux Olympiques, la ville  organisatrice crée ses propres pictogrammes (voir carte ci-dessus).

Pour interpréter l'information iconique, le contexte va être déterminant. Le pictogramme d'un verre ne voudra pas dire la même chose sur le menu d'un restaurant que sur une boîte de médicament. Il y a donc un risque de polyvalence dans la signification de  l'information iconique, un manque de précision par rapport à l'écriture.  

C'est pourquoi, dans le mapping, il est recommandé de faire usage à la fois du langage iconique et du langage verbal. Les informations iconiques vont augmenter le pouvoir d'attraction de nos cartes et en faciliter la mémorisation. Le texte va apporter la précision. 
Enregistrer un commentaire