Social Mapping: une collaboration visuelle et numérique

Derrière quelques participants à un de nos ateliers, le mur de travail pour partager et structurer visuellement les idées autour d'un projet

Échanger en groupe sur un support commun, en dessinant à la main, avec des feutres et des post-it constitue déjà une façon de partager ses idées de façon visuelle et collaborative.

C'est selon nous la version originelle du "social mapping", une approche que nous cultivons dans nos ateliers de visual mapping (le prochain est prévu à Paris les 29 et/ou 30 avril, vous pouvez vous inscrire en utilisant le formulaire de renseignements ).

Le social mapping nous amène à créer une vision  partagée et synoptique, où chacun a l'opportunité de  s'exprimer, de rendre visible ses idées, et de les connecter à celles des autres en utilisant une gamme de plusieurs modèles possibles.

Parmi ceux-ci, nous pouvons citer le mind mapping, les business canvas, les nuages de mots-clés, la context map, etc...

Aujourd'hui, plusieurs solutions en ligne nous offrent la possibilité de porter le social mapping sur le web et de s'affranchir ainsi des distances et des contraintes d'agenda.

Exemple de carte avec MindMeister

Quels sont ces outils?

Nous disposons tout d'abord des plates-formes de mind mapping collaboratif telles que MindMeister, Mindomo, Comapping ou Mind 42.

Pour collaborer dans un format proche de l'utilisation du mur de travail il y a des outils tels que mural.ly ou encore Conceptboard.
Un des grands avantages de ces outils est qu'ils permettent de coller des fichiers, des vidéos et des images sur le tableau.

Voici un exemple de mapping collaboratif réalisé avec mural.ly


Plutôt numérique ou à la main?

Notre expérience nous amène à penser que si nous voulons que la collaboration soit optimale, il est important de savoir d'abord travailler à la main tel que nous l'avons évoqué au début de ce billet, quitte à poursuivre sur des cartes en ligne ou des tableaux numériques collaboratifs.




Enregistrer un commentaire