Carte conceptuelle et carte heuristique

carte concptuelle et carte heuristique

Au moment où la carte conceptuelle refait de plus en plus parler d'elle, comme en témoigne la prochaine parution du CD Cartes mentales et conceptuelles à l’école primaire et au collège, j'aimerais partager une réflexion sur les différences et les points communs entre la carte heuristique et la carte conceptuelle.

La carte conceptuelle apparaît sur le devant de la scène dans les années 1970, pratiquement en même temps que le mind mapping.  Elle a comme théoricien principal le chercheur Joseph Novak. La carte heuristique, quant à elle, s'appuie sur les travaux de l'auteur, formateur et entrepreneur britannique Tony Buzan.

Ces deux techniques, comme nous pouvons le voir ci-dessus, partagent de nombreux points communs mais il ne faut pas les confondre. Personnellement, j'utilise la carte conceptuelle lorsque je veux formaliser des connaissances, remettre les concepts en ordre afin d'être en mesure de les assimiler et de les communiquer. Par exemple après avoir visionné une vidéo très intéressante de Rémi Bachelet sur l'évaluation de la carte conceptuelle,  j'ai souhaité créer une carte pour mettre en ordre et clarifier ce que j'avais appris.

Évaluer une carte conceptuelle


En revanche je choisis de créer une carte heuristique lorsque je veux planifier mes tâches, résumer un ouvrage, réfléchir à des solutions, préparer un atelier de formation, présenter un sujet, notamment avec le mode présentation des logiciels tels que MindMeister, XMind ou NovaMind.

La carte heuristique implique selon moi plus de créativité, elle sollicite davantage la pensée divergente et l'usage de métaphores visuelles. L'exemple ci-dessous illustre comment, pour représenter une réflexion sur l'identité numérique, on peut utiliser un ensemble de métaphores liées au jardinage, avec force couleurs et illustrations.

7 points pour cultiver son identité numérique
Loin de s'opposer, la carte heuristique et la carte conceptuelle sont complémentaires, elle mettent en jeu des compétences proches: trouver les mots clés, identifier les concepts et les organiser hiérarchiquement, utiliser la vision globale, synthétiser, etc. Travailler avec une technique va donc vous permettre de faire usage encore mieux de l'autre technique. Je conseille donc de cultiver tant votre  habilité à créer des cartes conceptuelles que celle à créer des cartes heuristiques.
Enregistrer un commentaire