De la simplicité

 

Pourquoi ce billet?

Léonard de Vinci disait que la simplicité était la sophistication suprême.

J’ai récemment lu un ouvrage intitulé “De la simplicité”. Son auteur se propose d’”atteindre la simplicité à l’ère numérique”. Face à l’accroissement exponentiel des données numériques disponibles, on parle aujourd’hui d’infobésité, ce type de réflexion me semble vraiment répondre à un problème actuel.

Je me suis également intéressé à cet ouvrage car la simplicité s’insère dans le cadre de ma recherche sur la simplexité qui me paraît un des concepts clés du mind mapping. Voici un peu plus bas dans la page, la carte interactive Pearltree qui unit les différents billets écrits sur cette question ainsi que d’autres ressources sur ce thème.

D’autre part, d’un point de vue plus strictement méthodologique, je trouve que certaines lois de la simplicité présentées ici, sont applicable pour la conception de cartes heuristiques. 

L’auteur

John Maeda

John Maeda est une autorité mondialement reconnue dans le domaine du Web Design, il a été également professeur des arts et sciences numériques au fameux MIT à Boston. Dans ce livre John Maeda se présente comme un “technologue humaniste”.

 

Pearltree sur la simplexité : billets, ouvrages….

La Simplexité

Les 10 lois de simplicité de John Maeda

Bien que pensées en terme de Design, elle peuvent s’appliquer à une foule de domaines.

1.    Réduction : pour atteindre la simplicité, le mieux est la réduction méthodique
2.    Organisation : avec de l’organisation, un ensemble composé de nombreux éléments semble plus réduit
3.    Temps : en économisant son temps, on a le sentiment que tout est simple
4.    Apprentissage : la connaissance simplifie tout.  Plutôt que proposer un mode d'emploi décourageant, faites en sorte qu'à la simple vue du produit, il se dégage une impression de familiarité, une compréhension quasi immédiate du fonctionnement
5.    Différences : la simplicité et la complexité ont besoin l’un de l’autre
6.    Contexte : ce qui se trouve à la périphérie de la simplicité n’est absolument pas périphérique 
7.    Emotion : mieux vaut plus d’émotions que moins
8.    Confiance : dans la simplicité, nous avons confiance
9.    Échec : certaines choses ne peuvent jamais être simplifiées
10.  Loi cardinale : la simplicité consiste à soustraire ce qui est évident et à ajouter ce qui a du sens . On ajoute plus de valeur en se concentrant sur ce qui apporte le plus de sens.

Deux principes de simplicité vus du point de vue Mind Mapping

La réduction : Maeda propose un méthode en trois phases baptisée AMI pour : Atténuer, Masquer et Insuffler.

  • Atténuer consiste à réduire la taille, rechercher la légereté et la minceur. Je pense que le mind mapping recherche la même chose en tentant de rassembler l’essentiel de l’information, en diminuant les mots, en remplaçant des concepts par des pictogrammes.
  • Masquer la complexité. Avec un logiciel de mind mapping, chaque branche peut se déployer et montrer sa complexité ou bien masquer celle-ci en ne gardant que le premier niveau.
  • Insuffler. Faire percevoir quelquechose de non-dit, c’est ce que vise la carte heuristique en créant une structure globale, cohérente et visuelle. Cette structure produit une image globale qui insuffle un message, une valeur. C’est pourquoi soigner l’apparence globale, l’équilibre visuel d’une carte à un sens particulier.

L’organisation : utiliser des principes d’organisation. Étiquetter et regrouper par catégories, prioriser (organisation hiérarchique), ne représenter que l’essentiel. Une compétence clé pour composer des cartes.

Enregistrer un commentaire