À la recherche de la neuroergonomie

Note de lecture "Libérez votre cerveau" sous forme de sketchnote

C'est en lisant le best-seller d'idriss Aberkane "Libérez votre cerveau" que j'ai découvert la notion de neuroergonomie.  

Elle a pour but de favoriser une meilleure utilisation du cerveau pour exécuter avec efficacité des actions physiques mais aussi intellectuelles comme comprendre ou mémoriser.  La pensée visuelle rejoint cette recherche pour rendre l'information plus digeste, plus claire et facile à mémoriser.

Comme l'indique la sketchnote ci-dessus, la neuroergonomie permet de donner du relief aux choses, de présenter les savoirs de façon digeste et accessible. 

Elle recherche le bien-être cognitif, un état où par exemple apprendre devient un plaisir et se réalise avec efficacité. 

Là encore je retrouve ce qui pousse à l'usage des outils visuels comme avec le sketchnoting qui recherche le plaisir de prendre des notes tout en favorisant la mémorisation. 

Voici une vidéo dans laquelle Idriss Aberkane présente avec clarté la neuroergonomie.





Le jeu

Aberkane écrit que la neuroergonomie maximale est atteinte quand on a l'impression de jouer, que l'on s'amuse. 

Le jeu, favoriser des situations ludiques prend ainsi du sens pour mieux utiliser son cerveau.  Jouer est une stratégie d'apprentissage présente chez la majorité des mammifères.

Si des millions d'années d'évolution ont abouti à cela, c'est que c'est efficace!



Dans les ateliers de visual mapping que j'anime,  les activités ludiques sont ainsi là pour favoriser l'appropriation ds techniques et outils de pensée visuelle. La photo ci-dessus montre quelques-uns des jeux utilisés lors des ateliers.

Finalement, nombreux sont ceux qui comme-moi, parmi les praticiens de la pensée visuelle,  sont depuis longtemps à la recherche de la neuroergonomie!


C'est le moment! Formez-vous à la pensée visuelle



Alors que des études récentes soulignent l'importance croissante du visuel dans le monde de l'entreprise,  nous pensons que pour l'éducation aussi, dominer les compétences visuelles est essentiel pour votre réussite.

Les ateliers de Visual Mapping constituent un parcours d’apprentissage des outils et méthodes visuels. En y participant, vous allez développer vos compétences visuelles et créatives, apprendre des techniques qui améliorent la réalisation de vos projets et votre capacité à communiquer. 

Plus de 500 personnes ont déjà participé à ces ateliers en quelques années.

Vous allez aussi pouvoir mettre à jour vos pratiques et rencontrer des professionnels partageant un esprit d’ouverture et d’innovation. 

Ces ateliers sont aussi le moment de découvrir les dernières tendances dans le domaine de la pensée visuelle. 

Voici les prochaines dates:




En kiosque: le pouvoir des images

La revue Sciences Humaines publie un dossier spécial sur le monde des images. Histoire des images (de Lascaux à Instagram) , éducation, vidéo,  BD, de nombreuses thématiques autour des images y sont abordées.





Le numéro 52 des Grands Dossiers des Sciences Humaines (septembre-octobre-novembre 2018) propose un fascicule de 82 pages autour des images au tarif très abordable de 7€90

Très intéressant, c'est une mine d'information qui nous plonge à la fois dans une exploration de l'histoire des images et dans une réflexion sur le rôle des images pour informer, convaincre, vendre... Cette publication propose une bibliographie commentée pour approfondir la réflexion.

Vous pouvez découvrir  le sommaire et éventuellement acheter ce grand dossier ici: https://www.scienceshumaines.com/le-pouvoir-des-images_fr_696.htm

Nouvelle photo-sketchnote explicative


Dans le billet précédent, nous avons découvert deux photo-sketchnotes. La technique consiste à créer une sketchnote sur et à partir d'une photo,  ce qui est différent au fait d'ajouter des photos dans une sketchnote. Voici un nouvel exemple.

Une de techniques que nous abordons dans l'atelier de certification de facilitateur visuel est la carte conceptuelle. Souvent confondue avec la carte mentale, elle est pourtant bien différente, centrée davantage sur une approche logique et analytique de l'information.  Un outil visuel précieux et clarifiant. Il  peut aider un groupe à trouver un consensus pour définir une problématique. 

Cette sketchnote a pour but de résumer très simplement quelques étapes-clés pour la réalisation d'une carte conceptuelle, elle peut être utilisée pendant une formation ou après comme support de rappel sur la technique.

Photo-sketchnoting: intégrer photo et sketchnote


Cliquer sur l'image pour agrandir
Nous savions déjà que le sketchnoting pouvait s'hybrider avec le mind mapping ou l'infographie. Aujourd'hui je vous invite à découvrir l'intégration du sketchnoting avec la photographie.


Pourquoi ne pas associer la photographie avec le sketchnoting? Après tout, les deux domaines relèvent de la pensée visuelle, de la graphicatie ou alphabétisation visuelle. Le photo-sketchnoting est encore à ses balbutiements et je vous propose de découvrir ici deux exemples que j'ai réalisés récemment. La technique consiste ici à sketchnoter sur et à partir d'une photo, non-pas d'ajouter des photos dans une sketchnote.

La première photo-sketchnote, en haut de ce billet, est la rapide description d'un paysage urbain typique du centre de Madrid, le début de la fameuse Gran Vía, une des principales artères de Madrid. J'ai utilisé l'application gratuite pour iPad Autodesk Sketchbook Pro.

cliquer sur l'image pour agrandir
Ci-dessus, cette photo-sketchnote est une réflexion autour des associations d'idées qui me sont venues en regardant cette image captivante . Elle représente un Torii, les Torii ce sont des portails traditionnels japonais. Ils matérialisent  un lieu de passage entre le monde ordinaire et le monde spirituel. Cette photo d'un Torii en pleine mer et ouvrant sur un horizon infini m'a particulièrement captivé. La voici ci-dessous avant sa transformation. Là aussi. J'ai utilisé l'application pour iPad Autodesk Sketchbook Pro.

Source: Pixabay
Finalement, que ce soit avec une application ou en utilisant des découpages-collages, je suis convaincu que l'on peut apporter quelque chose d'intéressant à une photo avec des techniques de sketchnoting. 

Cette première expérience de création de photo-sketchnotes m'a donné envie de continuer à explorer le concept et à partager ensuite mes réalisations ici dans les prochaines semaines. Si vous avez des photo-sketchnotes à partager ici, n'hésitez pas à me contacter  en utilisant le formulaire de contact ici

Ateliers de Visual Mapping à Paris en juillet


J'animerai deux journées d'ateliers de Visual Mapping à Paris les 6 et 7 juillet, il reste encore quelques places.


Sketchnoting, pensée design, mind mapping, outils visuels, outils ludiques pour mieux s'organiser, mieux mémoriser, comprendre, être plus créatif et communiquer, utilisables tant sur le plan professionnel que pour l'efficacité personnelle. 


En quelques années ce sont plus de 500 personnes qui ont participé aux ateliers de Visual Mapping. Qu'is soient débutants ou avancés en pensée visuelle, les participants y découvrent et appliquent une ample boîte à outils visuelle et mettent à jour leurs connaissances. C'est aussi l'occasion de retrouver d'autre personnes qui utilisent la pensée visuelle pour échanger et élargir son réseau.

Pour découvrir le programme, les informations pratiques et s'inscrire, vous pouvez laisser vos coordonnées ici et vous recevrez le tout au format pdf, vous pouvez aussi accéder à notre billetterie en ligne et y télécharger notre programme détaillé ici.

Deep Work: le travail en profondeur

Sketchnote du livre Deep Work

Le constat


Nos vivons dans un monde hyperconnecté dans lequel les interruptions et la distraction ont un impact négatif sur notre travail. Avec les réseaux sociaux, la messagerie instantanée et les espaces de travail ouverts, nous avons de fortes chances de perdre notre capacité de concentration.

Selon Cal Newport, professeur d’informatique à l’Université de Georgetown, avec une thèse soutenue au MIT de Boston, la capacité à effectuer un travail en profondeur devient de plus en plus rare et précieuse dans notre économie.


Dans son ouvrage “Deep Work: retrouver la concentration dans un monde de distraction”, il affirme que ceux qui cultivent leur capacité à travailler en profondeur seront de plus en plus recherchés.

Dans cette nouvelle économie, l’auteur soutient que trois groupes de “travailleurs du savoir” vont avoir un avantage particulier : ceux qui peuvent bien travailler et de façon créative avec les nouvelles technologies, ceux qui sont les meilleurs experts dans ce qu’ils font, et ceux qui investissent des capitaux dans la high tech.

Le travail profond


L’état de travail profond se produit quand nous nous concentrons sur une tâche cognitive sans interruption . Travailler sur une tâche en mode « deep work » génère des résultats bien plus satisfaisants que de travailler d’une manière distraite et fractionnée.


En étant isolé, déconnecté et concentré, nous sommes en mesure d’augmenter nos performances cognitives, de fournir un travail de meilleure qualité et ,en définitive, de créer plus de valeur.

Pour cela, Cal Newport préconise un “minimalisme digital” qui consiste à limiter au maximum l'usage des messageries instantanées et des réseaux sociaux, même d’internet en général.

Newport conseille de programmer dans la journée des créneaux de travail profond de 90 minutes sans interruption ou distraction.

Il parle aussi de la “méditation productive” qui consiste à entrainer notre cerveau à garder sa concentration en pensant à une problématique que nous souhaitons résoudre et essayer de rester concentré sur cette problématique pendant une certaine période de temps. Newport rapporte que cet exercice fonctionne très bien quand nous faisons de l’exercice en plein air.


Lien de l’ouvrage sur Amazon: https://amzn.to/2wE62jl